farrow-and-ball-deauville-trouville-cabourg

Couloir

Retour en Bourgogne, tout près de Beaune, pour ce projet de rénovation d’un couloir.

La problématique : un couloir très long, relativement étroit, mais surtout sombre (n’étant éclairé que par le vitrage de la porte d’entrée à une de ces extrémités). Mais aussi une envie de modernisation de l’ambiance générale.
Les propriétaires de ce pavillon des années 60 ne m’ont rien imposé, mais ils étaient sûrs de deux choses : ils ne souhaitaient pas engager de gros travaux, donc le sol devait être conservé ainsi que le meuble d’entrée-cache radiateur et que l’arche séparant l’entrée du couloir, et le projet devait contenir une note de cuivre.

Deux problèmes à mon niveau : à droite, une ouverture de l’entrée sur le séjour trop large, à diminuer impérativement, car en partie escamotée par du mobilier côté salle à manger et pour l’instant réduite par un rideau, ainsi qu’un meuble d’entrée massif en chêne clair et un carrelage façon pierre brute (agrémenté d’un motif tomette-vert), le tout imposant un style très classique, peu compatible avec l’esprit moderne escompté.

Afin de diminuer cette sensation de longueur du couloir, le fond sera entièrement peint (plafond inclus) dans un vert bleuté Eucalyptus (se rapprochant du motif du carrelage), tandis que le reste du couloir et les portes coulissantes des placards seront d’une teinte Lin plus claire. L’entrée quant à elle, sera peinte en un Lin plus soutenu.
Le haut du meuble d’entrée sera démonté afin d’alléger l’ensemble. De nouvelles patères cuivrées plus actuelles prendront place au-dessus de ce meuble.
Pour réduire l’ouverture sur le séjour, une colonne rectangulaire verticale en bois de 5cm d’épaisseur, peinte en vert Eucalyptus, reliera le sol au plafond au niveau du mobilier à cacher. Volontairement visible, soulignée par cette couleur, elle accueillera un miroir, une étagère ainsi qu’une lampe baladeuse en cuivre. Côté salle à manger, cette colonne dépassera moins du mur (environ 1cm) et sera peinte en gris, assortie au papier-peint existant.

Je propose par ailleurs d’unifier les plafonniers (un dans l’entrée, un autre dans le couloir) : un modèle en rotin clair, actuel et peu onéreux, permettra de faire le lien entre toutes ces matières et ces couleurs (chêne clair, pierre, vert-lin, cuivre, …)
Les interrupteurs pourront être remplacés par des modèles aux formes plus contemporaines.

Cette décoration personnalisée aura été rapide, entre les rendez-vous, le choix des couleurs et les croquis. Réalisation prévue dans quelques mois, pour l’été 2019.

Mentions légales